La peur d'être soi-même

www-ka-be-zen-etre-soi-meme

On n’a souvent peur d’être soi-même aux yeux de l’autre bien sûr mais face à soi aussi

Car tel que nous sommes face aux autres sommes-nous vraiment qui nous sommes ?

Sommes nous débarrassés de nos blessures ou bien sont elles justement ce qui nous permet d’exister.

Notre personnage se construit-il et se présente-t-il a autrui avec ses blessures comme armure ou se dévoile-t-il complètement ; permettons nous à l’autre d’avoir la vue sur qui nous sommes vraiment ?

Qu’est-ce qui nous motive réellement lorsque nous nous cachons derrière notre carapace : la peur d’être nous-même…car le regard extérieur amplifie, le regard de l’autre nous terrifie. Nous nous cachons aux yeux des autres de peur de ne pas être aimé ou par honte…

Ainsi nous cachons souvent notre vraie nature aux yeux des autres et parfois aussi à nous-même dans un mécanisme de protection.

Nous finissons par croire que nous sommes ce personnage crée de toutes pièces par notre ego. Osons être « Nous », laissons émerger nos valeurs, notre être, acceptons les ombres et les lumières. Car notre monde matériel est ainsi tel le Ying et le Yang. Rien ne peut « être »sans son opposé…

Notre mental ego est tellement fort qu’il arrive souvent à prendre le contrôle, il arrive à nous faire croire à ces histoires.

Car finalement ces histoires nous rassurent, elles nous éloignent parfois de nos blessures d’injustice…d’abandon…de rejet…, nous construisant un personnage solide Tel un chevalier victorieux. Ce personnage invincible, inaccessible qui brave toutes les tempêtes sans flancher Car oui nous n‘aimons pas l’échec nous aimons briller…enfin lui aime ça !

Tout au contraire les plus sombres scénarios peuvent être mis en avant nous faisant sombrer dans une bien triste réalité, endossant notre costume de victime. Nous portons des blessures de toutes sortes que nous ne souhaitons pas toujours dévoiler au grand jour préférant finalement aussi nous mentir à nous-même. Ainsi le mental continu à tenir pour vraies les histoires que nous nous racontons et nous perdons notre identité, nous nous perdons à l’intérieur de nous même.

Soyons vrai, acceptons qui nous sommes en premier pour nous mais aussi face aux autres.

Même si cela peut sembler dur de prime abord, l’honnêteté et l’accueil de notre être dans sa globalité nous permet de nous libérer et d’avancer en paix. KD

  Si vous souhaitez partager votre expérience vous êtes les bienvenus

Écrire commentaire

Commentaires: 0