L'ENNUI

association-ka-be-zen-ennui

Pourquoi s’ennuyer est si compliqué pour la plupart d’entre nous ?

Mais qu’est ce que l’ennui finalement et pourquoi le craignons nous ?

Nous craignons en quelque sorte le silence, le désœuvrement la solitude: l’ennui devient pour nous un espace de non-faire voire de non-être et c’est cette rupture dans notre matière qui nous déstabilise. Nous percevons de fait l’ennui comme pénible, terne et soudain le malaise s’installe. Rien n’est plus désagréable à l’homme de se retrouver sans rien à faire, sans divertissement, sans activité au comble du repos…Dans ce monde qui est le notre, ou tout est en perpétuel mouvement, souvent au bord de la sur-activité, il est parfois inconcevable de briser ce flux.

Et pourtant si spontanément nous n’aimons pas nous ennuyer et que nous essayons même d’éviter de nous trouver dans cet état d’esprit, l’ennui peut avoir des potentiels que nous n’osons regarder.

Car si nous nous laissons envahir en pleine conscience par l’ennui ; il se transforme en lâcher prise. En effet l’ennui devient notre ennemi lorsqu’on lui résiste mais quand soudain nous lui laissons sa place il devient notre allié, celui qui nous permet l’accès à cette vacuité pleine de sens ; celle qui nous montre la différence entre le vide vide dénué de sens et le vide plein ou nous trouvons l’apaisement. Il devient méditation, il ouvre nos champs cognitifs, il est créativité, imagination et il est finalement un de ces moments magiques qui nous confronte au temps et à son élasticité : alors pourquoi suscite-t-il en l’homme tant d’angoisse ? Tout simplement parce-qu’ il le met fasse à son néant, son abandon, son insuffisance, sa dépendance, son impuissance, ses attentes, son vide…

Nous essayons systématiquement de meubler le vide de combler les temps morts, essayez donc de passer une journée sans votre téléphone ! Cet objet devenu incontournable, le compagnon qui permet la fuite l’échappatoire.

Apprenez à apprivoiser l’ennui regardez donc autour de vous appréciez la vacuité du temps, laissez vagabondez votre esprit et ne restez pas prisonnier de l’idée que l’ennui est pesant.

Namasté KD

Écrire commentaire

Commentaires: 0